Présentation de Andreas Strehler

 

Le jeudi 27 avril 2017, nous recevons Monsieur Andreas Strehler à l'école de l'horlogerie pour une présentation extraordinaire.

 

Les débuts de l'horloger

En effet, Monsieur Strehler, créateur horloger de Sirnach (Thurgovie) est un personnage tout à fait exceptionnel, comme nous allons le découvrir. Premièrement, il a eu la gentillesse de se déplacer depuis l'autre extrémité de la Suisse pour nous présenter ses créations en francais. Mais, ce qui m'a laissé la plus forte impression est la modestie avec laquelle il nous a présenté son oeuvre et surtout l'intelligence et le génie dont il fait preuve. Ses inventions, souvent brevetées, sont utiles et apportent un réel progrès technique pour le plus grand confort du bienheureux porteur de ses montres.

Portrait Andreas Strehler

C'est surtout un passionné qui après un apprentissage d'horloger à Frauenfeld, puis d'horloger-rhabilleur à l'Ecole d'horlogerie de Soleure a rénové une horloge protégée d'une usine textile dans le garage familial. Complétement inconnu dans le monde horloger, il a commencé son parcours en tant que prototypiste chez Renaud & Papi au Locle de 1991 à 1994. Puis, il se met à son compte dans le garage familial à Winterthur en 1995 d'où il commence à rayonner en créant pour des marques connues comme H. Moser & Cie, Fabergé, Chronoswiss, Harry Winston ou encore A. Lange & Söhne. Il ne ménage pas ses efforts et ses créations sont si nombreuses, que j'ai de la peine à prendre des notes, mais voici celles que j'ai retenu :

  • 1998 - Calendrier de bureau avec montre sympathique.
    Le support présente un calendrier perpétuel, mais n'indique pas l'heure. La montre de poche n'a pas de calendrier mais connaît l'heure. Lorsqu'on pose la montre sur le support, le calendrier se met à l'heure. Cette création a nécessité 3'000 heures de travail et présente des mécanismes de protection innovants contre les mauvaises manipulations.

  • Pendule mystérieuse

  • Chronomètre de marine (Fabergé)

  • Tourbillon pour le mérite (A. Lange & Söhne)

  • 1999 - Montre "Zwei", son premier brevet
    Indication de la date et du mois à la demande par poussoir.

  • 2012 - Chapter Three Reveal
    Une collaboration avec Kari Voutilanen pour les Maîtres du temps

  • Chronoscope, un module sur mouvement Unitas
    Montre de l'année 2003 pour Chronoswiss

  • Perpetual 1 (H. Moser & Cie)
    Calendrier perpétuel avec saut instantané, même en mise à l'heure arrière possible à toute heure, 6 brevets.

  • 2007 - Opus 7 (Harry Winston)

  • Le Chronographe (Maurice Lacroix)
    Mécanisme de frein de chronographe breveté pour éviter que le compteur reste "fou"

En l'an 2000, il devient membre de l'Académie des Créateurs indépendants. A partir de 2005 il vend son talent et les composants qu'il usine sous le nom de Uhrteil AG. En 2007 il déménage à Sirnach où il dispose d'un atelier de 400 m2 qui est devenu une véritable manufacture équipée de CNC, électro-érosion, machine à pointer, machine à tailler, etc. De cet atelier sortent environ 10 montres de son invention par année, toutes assemblées par Andreas Strehler lui-même. En 2013, il est récompensé par le prix Gaïa décerné par le Musée international d'horlogerie de La Chaux-de-Fonds pour la "Sauterelle". Il lui aura fallu près de 10 ans pour se faire accepter dans le monde horloger et vendre sa première montre "Andreas Strehler".

 

Les montres Andreas Strehler

Monsieur Strehler nous présente ensuite les modèles de sa manufacture.

Presentation Andreas Strehler

  • En 2008, c'est le "Papillon", un mouvement ainsi nommé en raison de la forme de ses ponts qui rapellent la forme des ailles d'un papillon et des roues de grande taille chères à notre orateur.

  • En 2012, la "Cocon", un mouvement double-barillet, un système de remontage conique et des grandes roues anglées mains.

  • En 2013, la "Sauterelle", montre équipée d'un remontoir d'égalité pour assurer un couple constant à l'échappement. Ce mécanisme très élégant, génial et breveté nous est présenté sous forme d'une maquette de fort belle facture.

  • En 2014, la "Lune perpétuelle", une montre très originale affichant les phases de lune avec une précision de 2'060757 années, un record mondial enregistré dans le Guiness book, un remontoir d'égalité et deux barilllets.

  • En 2015, le "Papillon d'or", une montre papilllon équipée d'un affichage de réserve de marche actionné par un différentiel à engrenages coniques.

  • En 2016, la "Lune exacte", semblable à la lune perpétuelle montre son mécanisme au porteur. Elle affiche le temps écoulé depuis la nouvelle lune sur un vernier type "pied à coulisse" avec une précision d'environ 3 heures, incroyable.

  • En 2017, la "Sauterelle à heure mondiale", affichage d'un fuseau (heure sautante) et affichage mondial côté fond tout en tenant compte de l'heure d'été et de l'heure d'hiver. Remontoir d'égalité et phase de lune exacte en sus.

Inutile de préciser que les montres que Monsieur Strehler a apporté suscitent un grand intérêt dans l'assemblée formée d'experts en horlogerie.

   
 

 

Les remerciements

Afin d'exprimer notre reconnaissance pour cette superbe conférence, notre Président, Monsieur Patrick Wehrli remet un stylo Caran d'Ache au nom de la société des horlogers de Genève à Monsieur Andreas Strehler.

Notre président Patrick Wehrli

Remerciements

Ce dernier nous fera encore l'honneur de partager un sympathique repas en compagnie du comité de la société des horloger avant de nous quitter pour un long voyage en train pour Sirnach.

 

Texte et photos de Christophe Lyner