Visite du domaine des Grands Bois

 

Le mercredi 1 juin 2022, nous sommes reçus par Madame et Monsieur Zeller qui nous accueillent dans leur ferme pour nous présenter leurs vaches en stabulation libre et leur incroyable production de biogaz. Cette année, l'installation a fêté ses 10 ans de production d'électricité verte et de chauffage.

 

A noter que conjoints et enfants sont invités à participer à cette sortie suivie d'un délicieux apéro dinatoire. Les enfants ont adoré la compagnie des animaux, soit les chats, le chien, les vaches, les chèvres et les poules. Madame Zeller a eu la gentillesse de les accompagner dans la ferme pendant que son époux nous guidait, nous les adultes, à travers sa ferme et son usine tout en nous abreuvant de détails techniques et de récits passionnants. Bref, une sortie réussie.

 

 

 

La ferme et ses vaches

 

C'est en 1967 que la famille Zeller a construit une stabulation libre pour les 110 vaches laitières du domaine des Grand Bois qui compte un cheptel de 300 têtes de bovins. C'est l'une des quatre fermes productrices de lait dans le canton de Genève. Les vaches de ce domaine produisent le fameux lait GRTA (Genève-Région-Terre-Avenir) que l'on trouve dans certaines grandes surfaces alimentaires et dans les divers marchés à la ferme.

Les vaches sont donc libres d'aller se faire traire à tout moment selon leurs envies. A chaque passage, la vache est identifiée, brossée et son lait analysé. Le système informatique permet un suivi individuel de chaque bête et de la production d'environ 2'600 litres de lait par jour. Le lait est  est pré-refroidi à 15° au moyen de l'eau courante servant à abreuver les vaches, puis stocké et conservé à une température de 3.5° degrés. En été les vaches laitières restent à la ferme alors que les autres voyagent  en bétaillère jusqu'au "Petit Pommier" sur Salève, près des Pitons, où elles passent l'été à l'alpage.

Pendant que nous traversons les étables à la découverte de la vie des vaches, les enfants disparaissent... évaporés.

 

Le biogaz du mandement

 

Ce projet de production de biogaz est né sous l'impulsion de Monsieur Zeller et de son voisin horticulteur, après 5 ans d'études. Il s'agit d'une installation de méthanisation de déchets organiques, soit des déchets issus de la restauration, du fumier, du lisier et autres déchets agricoles. Ce sont 40 tonnes de matière organique qui sont valorisées quotidiennement dans deux cuves chauffées à 42-48° degrés.

Le méthane produit avec une pureté de 55 à 65 [%] alimente deux génératrices électriques Diesel modifiées pour tourner au méthane. Elles produisent chacune 230 [KW/h] et la dissipation thermique est utilisée pour chauffer les cuves d'un volume total de 1500 [m3]. La production annuelle est de 2.7 [MW]. Le premier moteur MAN-Liebherr installé en 2012 totalise déjà plus 80'000 heures de fonctionnement et il devra être remplacé prochainement.

Détail cocasse, cette installation qui présente un bilan carbone neutre et qui a reçu la "Bourse cantonale du développpement durable" en 2012 doit se battre contre les barrières administratives liées par exemple à l'installation des moteurs diesel  ( bien qu'ils tournent au biogaz ) ou encore au service des douanes qui contrôle la pesée et la nature des matières premières. Bref, beaucoup de législations et de règlements absurdes et contraignants comme nous l'explique Monsieur Zeller avec une bonne dose d'humour.

Chose intéressante, les déchets sont broyés au moyens de "mixers", en fait des hélices fixées sur de longues tiges qui mélangent la soupe qui en résulte. C'est le repas des diverses bactéries qui réalisent plusieurs étapes complexes de dégradation des déchets pour autant qu'elles soient "nourries" comme elles aiment et maintenues avec les conditions de température et de pH idéales. Il y a donc tout un savoir-faire pour élever cette petite faune et obtenir la réaction biologique productrice de biogaz.

 

Les remerciements et l'apéro

 

A la fin de cette visite passionnante, un déluge orageux nous rassemble sous la spacieuse véranda préparée pour l'apéro. Notre Président,  M. Lukas Gisler, remercie chaleureusement le couple Zeller pour son accueil cordial, ainsi que pour la visite très appréciée du domaine des Grands Bois et de son installation de production de Biogaz. Nous enchaînons avec l'apéro qui nous permet de découvrir les excellents vins et produits de la ferme en complément d'autres délicieux amuses-bouche.

Tout cela sous le regard indifférent des chèvres "Paon" du champs voisin. Une espèce de chèvre vouée à la disparition sans l'intervention de la fondation "Prospecierara" et d'agriculteurs engagés comme la famille Zeller. Merci et bravo à eux pour ce qu'ils font.

 

Texte et photos de Christophe Lyner